• Medievil (PlayStation)

    Medievil

    [Test #06] Medievil (PlayStation

    Aujourd'hui, nouvelle critique. Je vais m'attaquer à un jeu culte de la PS1. Si je vous dit un antihéros squelette avec un seul oeil capable de lancer son bras droit le tout dans un univers à la fois effrayant et drôle. Certains d'entre vous me répondront sans doute Medievil. Et son Sir Daniel Fortesque. C'est à son tour d'être noté.

    Date de sortie France: Octobre 1998

    Type: Action/ Aventure

     

    En 1998, SONY innove en nous proposant un antihéros se promenant dans un univers sombre peuplé de zombies, de squelettes, de fantômes...Pourquoi je dis antihéros? Vous le saurez en comprenant l'histoire.

     

    Quelle est l'histoire de ce jeu: D'après la légende de Gallowmere. Sir Daniel Fortesque aurait terassé les forces d'un sorcier nommé Zarok lors de son premier assaut. Cependant, ceci est faux : Daniel Fortesque était le premier mort durant cette bataille car il a recu une flèche dans l'oeil (c'est d'ailleurs pour ça qu'il n'en a pas). 100 ans plus tard, Sir Daniel Fortesque (votre personnage) qui repose dans sa crypte, revisualise les images du passé et revient à la vie avec comme mission: vaincre Zarok pour ramener la paix. La légende de Gallowmere est  connue de tous et ils y croient beaucoup, les ennemis vont essayer d'éliminer Daniel Fortesque. Vous allez donc devoir traverser les niveaux en éliminant les ennemis afin d'affronter Zarok.

     

     

    Les décors sont bien réalisés. On a une impression de réalisme parce que les reliefs sont respectés. Les déplacements du héros sont originaux voir même drôles. Les graphismes sont colorés et les animations sympathiques. On a aussi des musiques angoissantes, on arrive pas à savoir si ce jeu est effrayant ou s'il est drôle.

     

    Certains combat contre les ennemis sont assez difficiles. Ce jeu possède également des énigmes. Par exemple pour ouvrir une porte, il faudra soit ramasser une rune, soit taper à un endroit précis, ou bien revenir plus tard dans le jeu... 

     

    Il faudra traverser 30 niveaux dans un univers sombre. On progresse petit à petit même si certains niveaux sont compliqués et où il faudra batailler pour les réussir. Medievil est un mélange d'humour et de sérieux. Ce jeu est sorti en octobre, le mois d'Halloween.

     

    Medievil est un jeu de PlayStation culte, à essayer.

     

    Quelques captures d'écran commentées:


    [Test #06] Medievil (PlayStation)Voici votre personnage, Sir Daniel Fortesque après avoir retrouvé la vie.

     

     

     

     

    [Test #06] Medievil (PlayStation)Les animations sont très réussies et belles.

     

     

     

     

     

     

    [Test #06] Medievil (PlayStation)Il faudra affronter divers ennemis tel que des zombies, des squelettes ou des fantômes.

     

     

     

     

     

     

    [Test #06] Medievil (PlayStation)Ces choses vertes à cornes que l'on peut voir sur la photo sont des goules, quand tu leur parles, elles sont utiles et souvent se moquent de Sir Daniel Fortesque car ces goules connaissent la vérité et savent donc que Daniel est le premier mort durant la première attaque de Zarok.

     

     

     

    Les 5 points à critiquer dans un jeu vidéo:


    Graphismes: Les graphismes sont beaux et détaillés, les animations sont belles et le relief est présent. L'atmosphère à la fois drôle et inquiétante est réussie. 18/20

    Jouabilité: Daniel Fortesque exécute les actions qu'on lui demande de faire, elles sont très variées avec une grande quantité d'armes. Cependant, on tombe souvent dans des vides et on se fait souvent toucher par les ennemis. 14/20

    Durée de vie: Medievil est un jeu assez long, il faudra passer 30 niveaux que ce soit dans un univers pleins de zombies, ou sur un bateau de fantômes. Il faudra refaire certains niveaux pour accèder à une nouvelle zone. 15/20

    Bande son: La musique est inscrite dans l'univers du jeu. On est vite mis dans l'ambiance, les bruitages aussi le sont aussi, les zombies et autres monstres poussent des cris réussis. 18/20

    Scénario: Le scénario est original pour son époque: Un personnage victime d'une légende est donc décrit comme un grand héros alors qu'en fait, c'est le premier à être mort. On a un antihéros assez drôle par moment. On découvrira le scénario au cours du jeu. 16/20


    Note finale: 16,8


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :